setTimeout(« _gaq.push(['_trackEvent', '20_seconds', 'read']) »,20000);

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Loisirs

  • Dark - série allemande - Netflix

    Je regarde tellement de séries, que je me suis dit que ce serait bien d'en laisser une trace, même si c'est pas digne d'une vraie critique construite, par ici dans le coin par là, quand j'en visionne une. Là je viens de me taper regarder Dark. Saison 1.

    J'ai d'abord lu le synopsis de la série, qui s'annonçaient dans des histoires et secrets de familles révélés dans la petite ville de Machin truc....Rien de très emballant pour moi qui suis plutôt fan soit de science fiction soit de série très drôles (Et avec un titre comme "Dark", je ne m'attendais pas à du drôle....)....

     

    Et bien en fait ce fut une bonne surprise (je sais pas qui écrit les résumés des séries, mais là j'ai trouvé que c'était complètement à côté et du coup la série peut passer à côté d'un public et c'est dommage). Y est abordé le concept du temps - cyclique comme je l'ai toujours imaginé/supposé - dans une fiction où ça voyage dans le temps, et alors dans tous les sens!

    C'est parfois un peu difficile à suivre car nombreux sont les personnages, et peut-être manque-t-il quelques plans "familiaux" entre les séquences, histoire de bien fixer dans le cerveau qui est qui.

    Un travail sur le son avec un générique presque trip hop à la Sigur Ros, mais surtout qui temps  tend vers de l'organique, dans le sens qui agit sur le corps, percussif parfois en générique de fin, évoquant des acouphènes, ou juste -miracle du son- la maladie du cancer (!)....Est-ce que ce travail sonore est un peu trop ou magistral? Ou les deux à la fois?

    A cela vient se mêler justement une image très simple et réaliste, presque documentaire. La lumière y est homogène, elle ne bouge pas et est tout le temps la même (comme le temps? ok je m'arrête là sur lumière et temps..), et les époques diffèrent grâce à des éléments tangibles et visuels comme les costumes ou décors.

    Ambiance dark, sombre comme il se doit - on est pas là pour rigoler et ça se sent. 

    Au final, une bonne série pour qui aime le voyage dans le temps et les fictions à bases de trous noirs :p

    Mais une petite peur quand même de se laisser emmené, ou mené par le bout du nez, vers un scénario qui se terminerait non pas comme Lost, mais qui évoluerait vers du n'importe quoi. 

    Quelques réserves donc. On verra avec la saison 2 (sortie je sais pas quand).....

    [La saison 1 compte 10 épisode de 55 min environ]

    [Comme je ne comprends pas l'allemand, j'ai préféré regarder la série en version doublée française, plus confortable pour moi]

  • Pierrot le fou

    On s'occupe on s'occupe...

    Je teste l'oubli thérapeutique de l'ex par le dessin sur photo portrait.

    Vous l'aurez compris, c'est n'importe quoi.

    Mais bon.

    Lire la suite

  • A propos de Spq (suite)

    Bon je pense que c'est pas la peine de le recontacter vu le message que je lui ai envoyé, qu'il a essayé de m'appeler 40 fois, que j'ai volontairement pas répondu (c'est mal, je suis une connasse), et que bref je détaille pas mais j'ai vraiment été le modèle de meuf que je pensais pas que ça existait.

    Annonce: De est en mutation!!!

    Mutation de quoi, en quoi? Nsp.

     

    J'aurais pu au moins genre l'écouter.

    Ou en savoir plus sur ce qui à l'époque m'était resté dans un coin du cerveau mais je m'en foutais: la mention "je suis avec quelqu'un et j'ai deux enfants"...

    Il se trouve que c'est resté dans un coin de mon cerveau, alors que je pourrais tout aussi bien m'en foutre!

    Mais ça bloque et ça se répète en boucle vers mes oreilles.

    Ou alors c'est moi qui bloque sur l'incompréhension que j'ai à voir tous ces mecs PRIS, qui cherchent de la vie ailleurs, alors qu'ils ont ce qu'il faut à la maison.

     

    Chabada, Spq, Le Marin, ...ça en fait déjà trois.

    J'ai failli envoyer un sms à Spq pour lui dire que s'il avait déjà acheté une bouteille il pourrait la boire avec sa compagne!..Mais non.

    J'ai réfléchi et je me suis dit que si ça se trouve ils sont en couple "libres" et ils font ce qu'ils veulent, ou alors elle l'a trompé et c'est une âme blessée qui se venge un peu, ou alors il en a marre d'elle et essaye de tâter le terrain ailleurs...J'en saurai rien puisque je me suis auto-coupée l'occasion d'en discuter avec lui...Peut-être que ses "motivations" (à part me trouver "charmante"..) auraient changé mon envie de le voir...?

    Mais quand je vois l'exemple de Marin et Chabada je n'arrive pas à m'y faire. (et l'autre nain aussi, qui date de 4-5 ans..)

    Encore que Chabada c'est différent..

    Mais en gros c'est juste des mecs qui veulent le beurre et l'argent du beurre...et je ne peux pas m'empêcher de penser à leur "compagne", qui manquent cruellement d'attention et de séduction chez elles...Me dire que ça pourrait être moi.

    Ou manquent pas. J'en sais rien. 

    J'avoue ma première relation sérieuse avec un homme ne m'empêchait pas d'avoir envie de vivre d'autres choses ailleurs...Mais c'est complètement con, non?

    Crois que j'ai pas envie d'être l'objet-jouet d'incertitude(s).

     

     

  • Look at your feet

    il parait que la position du pied dans une chaussure à talon c'est la même que la position du pied pendant l'orgasme...

    ça expliquerait en partie pourquoi les chaussures à talons sont "sexy" (arte)

    Je veux vérifier...

    Et à part ça je remarque que les créateurs qui font porter ces talons importables en vantant leur pouvoir magnétisants sont tous des mecs (qui ont l'air trop cons. Bonsoir Monsieur Louboutin).

  • euh ben...

    Je trouve ça bien intrigant...

    Une partouze pour intellos?