setTimeout(« _gaq.push(['_trackEvent', '20_seconds', 'read']) »,20000);

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Grand écart

    Donc.

     

    La nuit précédente, je rêvais que j'essayais de faire le grand écart...Un peu pour me sauver d'une situation (ahah oui mais laquelle???)...j'y allais petit à petit pour ne pas me faire mal, en ajustant un peu l'avant, un peu l'arière, mais en fait j'y arrivais sans difficulté, alors que je n'ai jamais pu faire le grand écart à moins d'un entrainement intensif et quotidien pendant des mois!...Regain de souplesse naturelle. Si c'est pas beau ça!

     

    Et cette nuit. Rien à voir. Donc je rêve que je suis à un endroit que je ne mentionnerai pas ici (ce serait un peu comme la ville de mes parents..village-vacances-parents). Mes parents sont tous les deux vivants et en bonne santé. Ils ont eu un grave accident chacun mais ils sont là avec moi. Ne sont pas morts. Truc intéressant et qui rend le rêve d'autant plus agréable: ma soeur n'existe pas. Un monde parallèle en fait?

    On est dans un market et je vois des tongs en vente. il faut que je fasse un dessin car ce sont vraiment des tongs particulières. Des double tongs. Je me dis les gens achètent vraiment n'importe quoi, mais c'est attendrissant comme objet.

    Au réveil, je pleure parce que dans cette vraie vie non parallèle que je vis, mes parents sont sous terre bouffés par les vers.

    Je pense à ces tongs, est ce que c'est encore une idée de génie qui m'est venue en rêve? A faire breveter?

    Je me dis ouh là pas pratique. Il faudrait plutôt que je fasse un prototype qui devienne en objet d'art et non objet de commerce. C'est beau en fait comme objet.