setTimeout(« _gaq.push(['_trackEvent', '20_seconds', 'read']) »,20000);

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Peut-être qu'ils auront l'air plus légers

Là j'ai cru

mais non

je lui en ai voulu

parce que je veux pas croire

plus croire

à la bonne foi

et il n'appelle pas

et il ne répond pas

je l'ai

insulté

intérieurement

mais

en rentrant

et en allumant mon ordi par dépit

je tombe sur 

2 mails

horodatés

pour me dire

de ne pas m'inquiéter

son portable 

est décédé

pourquoi

et comment

j'en arrive là

à ne plus avoir confiance

à croire

que d'un coup d'un seul

tout peut basculer

sans rien

sans raison

du bonheur parfait

au cauchemar complet

sensation vécue

Glissement anxiogène

le bonheur devient anxiogène

le bonheur ne peut pas dépasser

le plafond des nuages

il pourrait aller aux étoiles

mais chez moi

les nuages

derrière les nuages

le gouffre

là où le sol n'existe plus

peut-être alors 

qu'il faut nager

pour atteindre les étoiles

trouver

un autre chemin

vers les étoiles

nager et danser sur le chemin

danser l'incertitude comme un poisson

danser dans et avec le gouffre

peut-être que je n'atteindrai jamais les étoiles

mais elles seront autour de moi

et les nuages 

si je me retourne 

je pourrai les contempler

peut-être qu'ils auront l'air plus légers.

 

Commentaires

  • plus on avance dans le texte plus il est vrai, une marche vers soi malgré tout et grâce à l'autre, l'incertitude.

  • Merci Sauge, de ton commentaire, c'est toujours agréable de savoir que ça a parlé à quelqu'un :)

Les commentaires sont fermés.